Les herbes et les aromates en Grèce

 

L’alimentation grecque était toujours riche en herbes et aromates. La flore du pays, depuis l’Antiquité, offrait en abondance les saveurs naturelles et sauvages pour la préparation des plats simples et sains à la fois. Crues ou cuisinées, ses herbes et plantes se mangeaient notamment par les cultivateurs du sol. Aujourd’hui, comme autrefois, ces plantes et herbes, sont aussi utilisés dans la médecine, en particulier dans la préparation des médicaments. Le père de la médecine, Hippocrate, accordait beaucoup d’importance à ses herbes à cause de leurs attributs thérapeutiques.

 

En Grèce de nos jours, les gens perpétuent la consommation et l’utilisation ancestrale des herbes et font d’elles partie indissociable de la vie quotidienne. Ainsi, à chaque saison de l’année, les cueilleurs expérimentés arpentent les montagnes escarpées du pays à la recherche du trésor qui fait de la cuisine grecque l’une des plus savoureuses du Bassin Méditerranéen. Après le ramassage, ces plantes sont exposées, cas par cas, soit au soleil soit dans une pièce humide et sombre pour un séchage naturel avant de les conditionner et les emballer sans aucun traitement chimique.